La station

Avec le quart du chiffre d'affaires de l'horticulture ornementale nationale dont 60 % pour le seul secteur de la fleur coupée, Provence-Alpes-Côte d'Azur est la première région horticole de France, et notamment la première pour la fleur coupée/ rameaux décoratifs.

La profession y dispose d'un environnement unique

  • Stations de recherche de l'INRA
  • Stations professionnelles d'expérimentation de l'Institut national Astredhor
  • Obtenteurs et diffuseurs privés de renommée internationale
  • Service d'appui technique et économique des Chambres d'Agriculture
  • Groupements de producteurs
  • Filière structurée dans le Var sous le nom de Florisud Var Méditerranée
  • Structures de mises en marché - grossistes/expéditeurs – fournisseurs
  • Etablissements d'enseignement et de formation
  • Syndicats professionnels spécialisés

Un pôle d’innovation au centre du bassin varois

Placé au cœur du principal bassin de production de la région, le centre d'expérimentation du Scradh suscite, grâce aux nombreuses références acquises, un intérêt marqué de la part de tous les acteurs de la filière.

Ses équipements de pointe et son équipe de techniciens spécialisés, renforcée par de nombreuses collaborations extérieures, permettent au Scradh de conduire les activités d'expérimentation demandées par les divers professionnels de la filière, en fonction de leurs besoins et de leurs préoccupations.
Véritable outil de formation et d'information, le Scradh transfère dans les entreprises les références et les techniques de production les plus avancées.
L'avenir de l'horticulture passe par l'optimisation des moyens et des méthodes, ainsi que par la qualité des produits proposés et leur compétitivité : choix et suivi de production, diversification, marchés émergeant, commercialisation, etc.
Pour atteindre ces objectifs, les recherches et les expérimentations conduites au Scradh sont indispensables au développement d'une horticulture moderne, adaptée aux réalités économiques d'aujourd'hui et de demain.


Fonctionnement

Vous trouverez sur cette page les grands principes de fonctionnement du Scradh. Pour plus de questions sur ce sujet, consulter la Foire Aux Questions (FAQ) dans le menu ci-dessus.

Financement

Parce que l'expérimentation ne peut pas s'autofinancer, le Scradh fait appel à de nombreux partenaires financiers pour assurer son fonctionnement et ses investissements.
Des sources de financement aussi nombreuses que variées permettent la conduite de programmes demandés par les professionnels de la filière horticole.
Le Scradh est donc un outil d'innovation mis entièrement à la disposition de la filière horticole.

Commissions spécialisées

Parce que les expérimentations conduites à la station doivent correspondre aux besoins des producteurs, les thèmes d’expérimentation sont recueillis directement auprès des adhérents dans le cadre de commissions spécialisées par produits ou par thèmes transversaux.

Equipement

Sur son site de 2.29 ha, le SCRADH dispose de ses propres bureaux, infrastructures et équipements dédiés uniquement à l’expérimentation.

Notre équipe

Salariés de la station, ingénieurs mis à disposition, stagiaires ... le Scradh dispose d'un effectif important allant de l'ouvrier horticole à l'ingénieur agronome. Un tel volume et une telle qualité de compétences est nécessaire pour mener à bien les expérimentations, très gourmandes en main d'oeuvre. Notre effectif reste toutefois susceptible de se modifier en fonction de notre financement.

Le Scradh en quelques questions

Trouvez les réponses aux questions les plus posées

En savoir plus

Devenir Adhérent Scradh

C’est faire fonctionner votre station, la conforter financièrement et assurer son avenir.

En savoir plus

© 2013 Scradh - Réalisation Metycea

  1. Crédits
  2. Plan de site
  3. Mentions légales

Haut