Innovations commerciales par le contrôle du calendrier de floraison en pépinière et fleurs coupées.

Pour dynamiser les marchés des végétaux de pépinière et des fleurs coupées, une possibilité d’innovation consiste à décaler les périodes de floraison d’arbustes et de vivaces, de façon à déclencher des achats d’impulsion et à élargir la période d'apport sur les marchés de produits actuellement trop saisonniers.
Pour cela, une meilleure maîtrise des plannings de floraison par des techniques adaptées à la physiologie de ces végétaux est recherchée de façon à les programmer avec précision et les décaler. Tel est l'objet du projet FORCEVIV (forçage de vivaces) qui a débuté en 2018 et s’achèvera en 2020.

Obtenu à la suite d’un appel à projets national FranceAgriMer, FORCEVIV est un projet ASTREDHOR financé à 80 % par FAM et à 20% par VAL’HOR.

Il est réalisé par 3 stations de l’institut (ASTREDHOR LOIRE BRETAGNE – CATE, ASTREDHOR Méditerranée – SCRADH, ASTREDHOR – EST HORTICOLE), ce qui permet de traiter le sujet sur diverses productions et dans divers climats.

 ENJEUX

Le premier enjeu de FORCEVIV est économique, car il s’agit d’innover pour s’adapter aux marchés et/ou en développer de nouveaux.

La production de certaines gammes de végétaux (comme celle des vivaces et arbustes à feuillage caduc) a beaucoup régressé car la présentation des végétaux n’a pas été adaptée. Pourtant, ces végétaux possèdent un réel intérêt esthétique. De même en fleurs coupées, le développement de nouveaux produits peut être restreint par une période de floraison trop étroite bien qu’ils intéressent fortement la distribution.

 Les autres enjeux sont plus techniques puisqu’il s’agit de maîtriser l’étendue des périodes de floraison, avec des pratiques adaptées aux évolutions climatiques.

Exploiter la plasticité végétale en adaptant les conduites de culture pour élargir le calendrier de vente de fleurs coupées et de végétaux de pépinière vendus en fleurs constitue indéniablement une voie à explorer, d’autant que les produits fleuris permettent de déclencher des achats d’impulsion sur le lieu de vente.

La réussite de ces pratiques nécessite d’être capable de programmer avec suffisamment de sécurité et de précision les périodes de floraison. De plus, les changements climatiques observés ces dernières années entraînent déjà des aléas de production pour les espèces ayant des besoins en froid. Dans ce contexte, une meilleure connaissance de l’utilisation du froid artificiel sera un avantage concurrentiel important et un gage de maintien des volumes et de la qualité des productions.

 Pour cela, il est nécessaire de dépasser les limites techniques actuelles qui freinent le développement de certains produits qui ont pourtant un profil commercial intéressant et reconnu. Il s’agira donc d’étudier par différentes techniques les possibilités de décaler la période de floraison d’une gamme de végétaux pour des durées de 1 ou 2 mois (en avançant ou retardant selon les taxons) par rapport à la période de floraison naturelle. Apport de froid, forçage sous abri, maitrise de la photopériode, tous les leviers seront envisagés.

LES ACTIONS

Le projet, qui porte sur les plantes en conteneur et sur la fleur coupée, s’articule en 2 actions.

  • Action n°1 : Acquisition de références sur la physiologie de la floraison de différents taxons en vue de décaler la floraison.

1.1 : Identification de la période de floraison et caractérisation des indicateurs physiologiques

1.2 : Identification de facteurs environnementaux influençant l’induction et le développement floral sur les taxons sans besoin de froid.

1.3 : Détermination des besoins en froid pour des arbustes nécessitant une période vernalisation pour lever la dormance au cours du processus floral et observation des effets du froid sur des plantes vivaces.

  • Action n°2 : Optimisation et validation de calendriers de production et d’itinéraires de culture pour le décalage de la floraison de différents taxons

2.1 : Concenant les arbustes ayant des besoins en froid au cours du processus de floraison (Philadelphus, Ribes, Viburnum opulus).

2.2 : Concernant les arbustes n’ayant pas besoin de froid au cours du processus de floraison (Abelia, Hydrangea paniculata, Vitex).

2.3 : Concernant les plantes vivaces pour fleurs coupées (Sedum, Astrantia major, Oncostema (ou Scilla)

Le Scradh en quelques questions

Trouvez les réponses aux questions les plus posées

En savoir plus

Devenir Adhérent Scradh

C’est faire fonctionner votre station, la conforter financièrement et assurer son avenir.

En savoir plus

© 2013 Scradh - Réalisation Metycea

  1. Crédits
  2. Plan de site
  3. Mentions légales

Haut